Licenciement pour faute grave : conséquence du défaut de convocation à l'entretien préalable

Licenciement pour faute grave : conséquence du défaut de convocation à l'entretien préalable

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Confirmation jurisprudentielle sur un manquement qui ne remet pas en cause l'ensemble de la procédure.

Le fait de ne pas convoquer le salarié en CDD à un entretien préalable avant licenciement pour faute grave constitue une irrégularité de forme, irrégularité qui ne remet pas en cause le bien-fondé de la rupture mais qui peut ouvrir droit simplement pour le salarié à des dommages et intérêts en réparation du préjudice subi.
Source : Cassation sociale du 14 mai 2014.