CHR : Label "fait maison" : une entrée en vigueur dans le flou

Agrandir le text
Diminuer le text
Partager Imprimer
Mots clés  
Le label "fait maison", au lancement légèrement retardé, ne fait pas l'unanimité parmi les professionnels, tant les termes de la réglementation peuvent prêter à confusion voire interprétation.

Toutefois sa rédaction ayant pris du retard, les pouvoirs publics ont retardé sa publication. Finalement, il est paru le dimanche 13 juillet 2014 et est immédiatement applicable (en pleine période estivale !) avec une tolérance annoncée de six mois dans les changements de carte. Les contrôles de la DGCRF ne démarreraient donc qu’au 15 janvier 2015, pour les professionnels utilisant le LOGO du « fait maison ».

Un certain flou semble cependant subsister et la mesure ne semble pas faire l'unanimité parmi les professionnels. En effet, les intentions du texte paraissent parfaitement louables : les produits « fait maison » sont ceux qui ont été élaborés « sur place » à partir de « produits bruts » et n’ayant subi « aucune modification ».

Mais les produits entrant dans la composition du plat "fait maison" pourraient arriver "tranchés, coupés, découpés, hachés, nettoyés, désossés, dépouillés, décortiqués, taillés, moulus ou broyés, fumés, salés, réfrigérés, congelés, surgelés ou décongelés", à l’exception des pommes de terre.

Par ailleurs ne sont pas concernés par le texte : les fruits et légumes secs,  les fromages, les ‎matières grasses,....

Le texte (Cf. pièce ci-jointe) est donc loin de faire l’unanimité.

Affaire à suivre donc !

Fichiers joints